L'EmètAnalyse :  une méthode intégrative

Créée en 1989 par Bruno Dal Palu, l'Emet'Analyse est une méthode de psychothérapie et de relation d'aide (coaching) intégrative, car multi-référentielle, intégrant les 4 grandes approches de psychothérapie, dont elle propose une synthèse cohérente, au delà des clivages que l'on rencontre habituellement dans le milieu de la psychothérapie.

L'APPROCHE PSYCHANALYTIQUE

A partir des dernier travaux cliniques de Jacques LACAN, et plus particulièrement de sa topologie du Noeud Borroméen, reprise, développée et complétée par Bruno Dal Palu, et dont émergent 3 grandes structures psychiques humaines :  “Psychotique”, “Etat-Limite” et “Névrotique”. L'originalité de l'EmètAnalyse est de replacer ces structures dans une anthropologie ternaire : Soma (corps), Psyché (âme) et Pneuma (Esprit) qui se réfléchi dans le discours du Sujet selon 3 Registres ou dit-mensions (Imageaire, Symbolique, Réel).

Il s'agit du Sujet en lien avec autrui et avec son histoire, dans un Regard bienveillant qui ne ramène pas au pire, et où il devient possible pour lui de faire d'un mal un bien (résilience). 

L'APPROCHE SYSTEMIQUE

(Analyse Systémique de Palo Alto)
 

Prend en compte le Sujet en relation avec le système dans lequel il évolue :  famille, entreprise, institution ;
et comment il interagit avec lui.

engrenage

L'APPROCHE HUMANISTE
 

(Hypnose, Sophrologie, PNL, Analyse Transactionnelle)
 

Prend en compte la personne humaine dans sa  globalité (Corps/Ame/Esprit) dans sa pratique clinique, en partant du principe que les liens entre le corps et le mental (émotions, sentiments, parole) ne sont plus à démontrer. 

L'APPROCHE DES TCC

(thérapies comportementales et cognitives

Utilise des protocoles testés et éprouvés cliniquement, et dont les résultats sont observables et reproductibles.

L'EmètAnalyse se réfère pour sa clinique aux fondements de la psychopathologie clinique (soin psychologique apporté à la personne en souffrance psychique) telle que définie par le DSM V.

L'originalité de l'Emèt'Analyse est de proposer une anthropologie tridimensionnelle de l'être humain, selon laquelle ce dernier se structure et s'équilibre dans 3 dimensions d'égale importance : le Corps (Soma), l'Âme (Psyché) et l'Esprit (Pneuma). Cette approche permet à chacun de trouver "sa vérité"  tout en tenant compte des lois du vivant, pour vivre en harmonie avec soi et avec les autres.

Des principes originaux et efficaces

Bienveillance et Bientraitance
La bienveillance est un concept à la mode, mais qui est rarement clairement défini. Pour l'EmètAlayse, la Bienveillance consiste à "veiller au bien-être de soi et de l'autre ensuite". C'est une force, un talent, qui permet de vivre selon un Ordre bio-logique qui évite les dysfonctionnement dans la relation à l'autre, et qui peut aussi s'écrire en deux mots : Bien-veillance !
La Bienveillance s'oppose à la "gentillesse", considérée comme une faiblesse, et à l'origine de nombreux dysfonctionnements et reproches.
La Bientraitance, quant à elle, concerne le "prendre soin" du le Sujet vulnérable (enfant, malade, personne âgée dépendante). Cela consiste à veiller et pourvoir au bien-être physiologique, affectif et psychique du Sujet vulnérable. 
 

La vérité du Sujet 
Comme le disait Jacques Lacan, "il n'y a de vérité que du Sujet". L'EmètAnalyste défend ainsi une éthique du Sujet respectueuse de la structure de chacun, dans ses différences, ses limites et ses talents. 
Ce concept détermine la posture de Sujet Supposé Savoir du thérapeute : quelqu'un qui ne sait pas à la place de l'autre ce qui lui convient mais à qui le thérapisant suppose un savoir pour l'accompagner dans sa démarche de changement.


La Valence paradoxale  
"Rien n'est bon ni mauvais en soi, tout dépend de ce qu'on en fait" et de ce que l'on s'en dit. Ainsi, ce qui est bénéfique dans certains cadres ne l'est plus dans un autre. De même, ce qui est bientraitant à un certain âge peut devenir maltraitant à un autre. Enfin, ce qui est bon pour une structure mentale ne l'est pas forcément pour une autre. Le thérapeute invite donc les personnes qu'il accompagne à s'adapter aux différents cadres de vie qu'il rencontre (cadre intime, professionnel, etc.), et il adapte lui-même son accompagnement à l'âge et à la structure du thérapisant. Cela permet au Sujet de s'accepter tel qu'il est, en protégeant soi-même et autrui des ses limites tout en développant ses talents.

La Capacité transfomique : comment faire d'un mal un bien 
Comme le clamait déjà François Roustang, guérir c'est sortir de la Plainte pour (re)devenir acteur de son existence, dans le mouvement de la Vie. 
Si la psychothérapie ne permet jamais de changer la structure (névrosée ou psychotique) ni la personnalité du Sujet, elle lui permet  de changer le regard qu'il porte sur son histoire, pour faire d'un mal un bien. Et cela change tout !


Deux cliniques : symptômale et sinthomale
Enfin, l'EmètAnalyse est la seule méthode de psychothérapie qui propose à la fois une clinique symptômale et une clinique synthomale, synthétisant ainsi l'approche des TCC, des neurosciences et thérapies systémiques d'une part, et celles de la psychanalyse post-lacanienne d'autre part, lui permettant d'accompagner aussi bien les difficultés relationnelles, les troubles comportementaux, les troubles de personnalités et les psychopathologies telles que définies dans le DSM V.
 

L'EmètAnalyse, c'est tout cela, et bien d'autres choses encore... 

Et pour le dire avec humour :