top of page
consultation en thérpapie systémique familiale

Thérapie systemique
Familiale

Donner à chacun sa juste place

La place de l'enfant

L'arrivée d'un enfant modifie radicalement la relation des partenaires du couple, qui peuvent momentanément désinvestir le couple conjugal au profit du couple parental. Comment redevenir un couple conjugal et faire en sorte que la relation mère-enfant fusionnelle des premiers mois laisse place peu à peu à la fonction paternante et structurante de tiers (rempli par le père ou celle qui n'a pas porté l'enfant) nécessaire au développement sain de l'enfant ? Comment redevenir femme et compagne tout en étant mère, surtout lorsque la grossesse a entraîné une modification du corps et de l'image du corps ? A quelle place se situe l'enfant par rapport au couple ? 
 

famille
couplesur un chemin

La thérapie systémique

Familles recomposées : A chacun sa juste place !

Dans la famille du XXI è siècle, souvent recomposée ou monoparentale, et qui ne fonctionne plus selon les repères des siècles passés, beaucoup de parents se sentent perdus quant à la place du conjoint et de ses enfants, et de la manière de construire l'autorité parentale vis à vis de la fratrie. Il suffit qu'une seule personne dans le système familial souffre ou ne soit pas à sa place, et c'est tout le système qui va dysfonctionner, en générant tensions et conflits !
Sur ces questions l'EmètAnalyse apporte de nouveaux repères et des modèles applicables qui ont fait leur preuve cliniquement, pour redonner à chacun sa juste place dans le système familial.

La question de la place est aussi la manière dont chacun se positionne dans la relation, en faisant plus que sa part ou, au contraire, en ne la faisant pas (voire le Triangle Dramatique ci-dessous). Ce qui va être source de conflits et de difficultés relationnelles : au travail, à l'école, dans le couple, entre les membres d'une famille ; mais aussi de difficulté à dire "non", à trouver sa place, à se faire respecter.

L'EmètAnalyse fournit une grammaire relationnelle de la relation Bienveillante et Bientraitante qui permet de rester Sujet dans la relation à l'autre, c'est à dire de poser les bonnes limites et exprimer son Désir tout en tenant compte de l'autre, en évitant le pièges du Triangle Dramatique. 

Le triangle dramatique
et les jeux psychologiques 

Sauveteur, Victime, Persécuteur... lequel de ces rôles préférez-vous jouer dans vos relations ? 

Le Triangle dramatique

Chacun de nous, à un moment ou un autre de sa vie, joue de manière inconsciente à ce jeu psychologique. Dans ce jeu, aucun des joueur n'a envie que la situation change parce qu'il en tire des bénéfices secondaires : 

LA VICTIME :  attire l'attention sur elle et mobilise l'énergie de son entourage en se déresponsabilisant. Quelles que soient les solutions qu'on lui propose pour s'en sortir, elle renverra toujours un "oui, mais...", jusqu'à ce qu'on finisse par la prendre en charge... ou l'abandonner, confirmant ainsi ses croyances sur son incapacité.
Avez-vous repéré dans quelles circonstances vous endossez vous-même ce rôle de victime ?


LE SAUVETEUR :  entretient une image de soi valorisante en se mettant toujours en 4 pour aider son entourage. Si une "victime" se présente, il fonce pour la sauver ! Il ne dit jamais "non",  et ne manquera pas vous de rappeler "tout ce qu'il a fait pour vous" si vous lui faite le moindre reproche ou si vous refusez son aide trop insistante. Il ne ratera pas non plus une occasion de raconter à quel point il se met (admirablement) en 4 pour sa famille, son conjoint ou son boulot, tout en se plaignant d'être épuisé...
Vous arrive-t-il de jouer ce rôle et d'avoir du mal à dire "non"?
 
LE PERSÉCUTEUR :  a besoin de dévaloriser, culpabiliser et contrôler son entourage pour s'imposer, ou en se retirant du jeu dans l'indifférence, masquant de cette façon une difficulté à se responsabiliser, à se remettre en question, à accepter la différence, et souvent une faille narcissique. Comment éviter d'entrer dans ce rôle ? Que faire si vous êtes face à un persécuteur ?

Quelles que soient les raisons pour lesquelles nous entrons dans ces jeux psychologiques (manque d'estime de soi, peurs, trouble de la personnalité...), en prendre conscience est la première étape pour sortir de ce triangle dramatique et des jeux de manipulation qu'il entraîne. Car s'il peut être utile d'en jouer dans certaines situations, et avec parcimonie, y rester en permanence entraine nécessairement violences psychologiques et manipulations.  

bottom of page