top of page
Un homme heureux

L'Estime de soi 

Le manque d'estime de soi peut prendre plusieurs formes : Peur de l'échec, peur de la critique, peur du regard des autres, peur du rejet, syndrôme de l'imposteur... Il peut se manifester seulement dans certains contextes (travail, sport, examens) ou, dans les cas les plus graves, dans tous les domaines.

Le nouage de l'Estime de soi : un 3 en 1

Amour de soi

L'amour de soi dépend du type d'attachement vécu pendant les 1000 premiers jours de l'Infans. Si les personnes qui nous ont accueilli à la naissance et maternés ont eu pour nous un amour inconditionnel, et si l'éducation que l'on a reçu ensuite a été bientraitante, tout en apprenant à tenir compte de l'autre, nous avons de bonnes chances de nous aimer nous-même à l'âge adulte, en honorant nos Talents et en acceptant nos limites

Image de soi

L'image que l'on a de soi se construit pendant l'enfance à travers le regard que nos proches et les autres portent sur nous. Si ce regard est soutenant et bientraitant nous auront une bonne image de nous. Si au contraire il est dévalorisant et rabaissant, nous auront une mauvaise image de nous. Cette image de soi se rejoue à l'adolescence dans le regard de nos pairs, avec un sentiment d'appartenance souvent très fort. 

Confiance en soi

La confiance en soi dépend de la capacité de chacun à dépasser ses peurs lors de situations nouvelles ou inconnues, et à faire l'apprentissage de nouvelles compétences. 

Si une seule de ces 3 instances est en carence, alors l'estime de soi est impactée !

Comment réparer l'estime de soi ? 

"Comment je me vois, comment je me juge, comment je me traite"
(Christophe André)

L'estime de soi, et la confiance en soi qui en découle, mobilisent des processus complexes qui interviennent à différents niveaux. 

Chacun de nous a, au cours de sa vie, développé et investi plus ou moins ces différents niveaux, en négligeant certains autres. La thérapie intégrative d'EmètAnalyse permet de découvrir et travailler sur le ou les niveaux les moins investis pour rééquilibrer les 3 instances de l'Estime de soi, notamment grâce à l'hypnose et à la PNL, associées aux TCCs et à la Sophrologie. 

AU NIVEAU ENVIRONNEMENTAL : mettre à jour les situations dans lesquelles, dans votre lieu de vie, et avec les personnes qui vous entourent, vous vous sentez en confiance ou contraire en difficulté pour vous affirmer. L'EmètAnalyse permet de mettre du sens sur ces difficultés relationnelles et d'apprendre une bonne grammaire relationnelle, qui permet de savoir dire "non" en posant les limites qui vous conviennent dans la relation à autrui. 
 

AU NIVEAU COMPORTEMENTAL ET COGNITIF : prendre conscience des pensées limitantes (distorsions cognitives) qui impactent vos comportements (croyances sur soi ou sur autrui, jugements, etc.), et des petites voix intérieures qui viennent de votre enfance et/ou de votre culture, sous la forme d'injonctions. Puis mettre en place des solutions progressives : restructuration cognitive, exposition progressive aux situations, identification d'objectifs atteignables, affirmation de soi bienveillante. 
 

AU NIVEAU DES CAPACITÉS : sachant que la plupart des gens qui manquent de confiance se sous-estiment, savoir (re)connaitre vos compétences, vos talents, vos connaissances, mais également accepter vos limites en abandonnant le fantasme de perfection pour mieux apprendre de vos erreurs en pratiquant un auto-feedback constructif. 
 

AU NIVEAU DES CROYANCES ET DES VALEURS (LOYAUTÉS INCONSCIENTES) : nous sommes souvent conditionnés par des valeurs et des croyances, limitantes ou aidantes, qui nous viennent de notre enfance et de notre éducation et des différents discours que les adultes ont tenu à propos de nous. Ces injonctions constituent alors une sorte "loyauté familiale" ou culturelle inconsciente à laquelle nous nous identifions pour notre plus grand malheur !  En prendre conscience, "rendre à César ce qui appartient à César" pour vivre selon nos propres valeurs et dans le respect de celles d'autrui est une des étapes importantes sur le chemin vers l'estime de soi.
 

AU NIVEAU IDENTITAIRE : en lien direct avec votre "mission de Vie", note Vocation, nos Talents. Certains êtres savent très tôt ce qu'ils veulent faire de leur vie. Pour d'autres, ce sera un chemin de découverte et connaissance de soi. Dans un premier temps, cette démarche demande de se désidentifier de ce à quoi nous nous étions identifiés (croyances, capacités, comportements, etc.) pour arriver à une identité plus vaste, moins figée et ouverte sur d'autres possibles. Il n'est jamais trop tard pour apprendre à mieux se connaitre et donner un Sens à sa vie, afin de se sentir bien vivant et non seulement survivant...
Il s'agit également de réaliser que nos capacités, nos compétences (qui peuvent s'améliorer) et nos actions ne définissent pas qui nous sommes, et que nous pouvons apprendre à nous aimer inconditionnellement dans que nous sommes, tout en cultivant l'excellence dans nos actes. 

Estime de soi et narcissisme

Si une bonne estime de soi est nécessaire pour bien vivre, paradoxalement un égo boursoufflé (narcissisme) est presque toujours la preuve d'une mauvaise estime de soi. Avoir une bonne estime de soi ce n'est donc pas une posture de Toute Puissance vis à vis des autres (avoir raison, se sentir supérieur ou meilleur que les autres) sans tenir compte des conséquences de nos comportements pour autrui, mais au contraire de savoir accepter et manifester une forme de vulnérabilité (inhérente à la nature humaine : imperfections, doutes, défauts, limites) sans pour autant s'effondrer. C'est une relation entre soi et soi, qui n'a rien à emprunter à l'autre ni à défendre vis à vis d'autrui. 
Dans notre société qui encourage la compétition et la performance dans tous les domaines et tout le temps, y compris dans l'image que l'on donne de soi, cela est bien peu compris. Ce qui génère beaucoup de déception et d'anxiété. 

Pour aller plus loin : 

bottom of page